Le Chateau aux mysteres Index du Forum 
 FAQ   Rechercher   Membres   Groupes    S’enregistrer 
 Profil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   Connexion 



 Bienvenue a tous! 
Bonjour et Bienvenue a tous!  
 
La Réouverture du Château cette semaine   
 
et au plaisir de passer d'agréablement moment tous ensemble 
   
dans les couloirs hantés du château   
 
     


 
Religion Romaine

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Chateau aux mysteres Index du Forum -> Les chambres de l'ésotérisme -> La chambre mystique
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
DouceIsa

Fondatrice

Hors ligne


Inscrit le: 17 Nov 2007
Messages: 5 644
Localisation: Dans ma Tour

MessagePosté le: Ven 25 Avr - 19:16 (2008)    Sujet du message: Religion Romaine Répondre en citant

La Religion Romaine

La religion romaine est une religion polythéiste qui comporte un ensemble complexe de croyances et d'actes rituels
Les Romains se disaient les plus religieux des hommes. En effet, le sentiment du sacré est omniprésent dans la vie publique comme dans la privée. Les dieux étaient présents dans tous les actes de la vie publique ainsi chaque réunion, chaque assemblée était précédée d'un rituel religieux pour obtenir l'accord des dieux.
On consultait également les augures pour interpréter les oracles. Les dieux pouvaient être tour à tour protecteurs ou ennemis, c'est pour cela que le respect des rituels, et la célébration des fêtes étaient très importants, le but étant toujours de s'attirer la faveur des dieux. Des prêtres permettaient aux fidèles de suivre le bon déroulement du rituel

  • Augure:

 
La fonction des augures étaient d'observer la volonté des Dieux à travers de signes comme le vol des oiseaux et d'expliquer ces observations en regard des actes importants de la vie publique.
  • Flamine:

Les Romains donnaient le nom de flamines aux prêtres attachés au culte d'un dieu particulier. Au titre commun de flamine s'ajoutait une épithète tirée de la divinité qu'il servait; par exemple, on disait flamen Dialis, de Jupiter. Les flamines passaient pour avoir été institués par Romulus et par Nunna. Parmi les flamines officiels, on distinguait les trois flamines majeurs (Jupiter, Mars, Quirinus) choisis parmi les patriciens, et les flamines mineurs, au nombre de douze pris parmi les plébéiens qui avaient la charge d'autres divinités (Vulcain, Flora, Céres,Carmenta...) Presque toutes les villes du Latium avaient leurs flamines particuliers. Les flamines étaient nommés par le grand pontife (donc par l'empereur ultérieurement). De plus, tout collège pouvait avoir son flamine. Le plus considéré était le flamen Dialis qui avait droit à la chaise curule, à la robe de pourpre, à un licteur, à un siège au sénat.

Le flamine devait être marié par confarreatio, ne point divorcer. Il était entouré par un certain nombre de tabous: il devait ni monter à cheval ni passer plus de deux nuits hors de chez lui, ni couper les vignes... Logé aux frais de l'Etat, c'est chez lui qu'on allait chercher le feu sacré. Un crieur le précédait. Les insignes des flamines étaient une robe appelée laena que sa femme avait tissée, et une coiffure spéciale l'apex, haut bonnet surmonté d'une touffe de laine.

Sous l'Empire les flamines étaient chargés du culte de l'empereur divinisé
  • Haruspice

 Emprunté du latin (h)aruspex, -icis, composé de haru, « entrailles », et -spex, élément tiré de specere, « regarder ».


Prêtre d'origine étrusque et devin qui, à Rome, pratiquait la divination par l'examen des entrailles de certains animaux pour prédire l'avenir.

" Vetus autem illud Catonis admodum scitum est, qui mirari se aiebat, quod non rideret haruspex, haruspicem cum vidisset." (Cicéron, De divinatione, II, 51)
" On connait bien ce bon mot, déjà ancien, de Caton : il disait s'étonner qu'un haruspice pût regarder un autre haruspice sans rire. "

  • Pontife

Il est le représentant de toutes les divinités reconnues à Rome et il est chargé de la surveillance et le contrôle général de toutes les cérémonies religieuses. Il nomme les vestales et les flamines sur lesquels il exerce sur les uns et les autres un pouvoir disciplinaire illimité.
  • Vestale :

Instituées par Numa, les vestales étaient recrutées parmi les jeunes filles des plus anciennes familles de Rome pour entretenir le feu sacré de la déesse Vesta.

La vestale punie d'après Gamelin

Entrées dans ce ministère entre six et dix ans elles devaient l'exercer pendant trente ans et étaient tenues d'observer une stricte chasteté. Celle qui manquait à ce voeu ou laissait éteindre le feu sacré, était enterrée vivante. Elle jouissait par contre de droit et d'honneurs considérables.Elle pouvait gracier un condamné rencontré sur le chemin du supplice. Elle pouvait recevoir, donner des diner, assister aux jeux pour lesquels une place lui était réservée.
Il y eut d'abord 4 puis 6 et finalement 7 pretesses. Le collège des vestales dura 1100 ans et fut supprimer par Théodose en 369.


Pendant les dix premières années elles apprenaient leurs devoirs, qu'elles exercaient durant les dix suivants. Les dix dernières années étaient consacréesà former les novices. Au dela elles pouvaient ne pas quitter le temple et devenaient vestales honoraires. Leur habillement consistait en une tunique de toile grise et blanche recouverte d'un manteau de pourpre. Leur tête était couverte d'une sorte de turban. La maison des vestale, l'une des ruines les mieux conservée se située entre le forum et le Palatin à proximité du petit temple de Vesta.
  • Hirpi Sorani

" Les Loups du Soracte" étaient des prêtres qui célébraient, sur le Soracte, montagne au nord de Rome, certaines cérémonies au cours desquelles ils dansaient, pieds nus, sur des charbons ardents.
On racontait sur l'origine de cette confrérie de loups une légende curieuse. Alors que les habitants du Soracte offraient un sacrifice à Dis Pater, des loups survinrent qui arrachèrent à la flamme des morceaux de la chair des victimes.
Les officiants s'élancèrent à leur poursuite et, après une longue course, les virent disparaître dans une caverne, d'où sortait une haleine pestilentielle. Cette haleine était si délétère que non seulement elle tua les poursuivants, mais répandit une épidémie dans toute la contrée.
On interrogea l'oracle, qui répondit que, pour apaiser les dieux, les habitants devaient se " faire semblables à des loups " c'est-à-dire vivre de rapines.
Mais la religion romaine n'est pas statique, elle sait évoluée et accueillir les nouveaux cultes des peuples romanisés.


source: Portail des civilisations



Revenir en haut
MSN
Publicité







MessagePosté le: Ven 25 Avr - 19:16 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Chateau aux mysteres Index du Forum -> Les chambres de l'ésotérisme -> La chambre mystique
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Template :: RPG
Produit par :: Oyo
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures