Le Chateau aux mysteres Index du Forum 
 FAQ   Rechercher   Membres   Groupes    S’enregistrer 
 Profil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   Connexion 



 Bienvenue a tous! 
Bonjour et Bienvenue a tous!  
 
La Réouverture du Château cette semaine   
 
et au plaisir de passer d'agréablement moment tous ensemble 
   
dans les couloirs hantés du château   
 
     


 
Pessa'h : la Pâque Juive

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Chateau aux mysteres Index du Forum -> Le Donjon de la vérité -> Les Traditions
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Pégase

Sorcier(e)

Hors ligne


Inscrit le: 07 Déc 2007
Messages: 868
Localisation: Dans un coin de l'Arche

MessagePosté le: Sam 19 Avr - 14:16 (2008)    Sujet du message: Pessa'h : la Pâque Juive Répondre en citant





La Pâque juive (en hébreu: פסח, Pessa'h «Il passa [par-dessus]», lat. pascha, yiddish Peysah'), également appelée Zman Heroutenou (Le Temps de notre liberté), 'Hag HaMatzot (la fête des azymes), ou 'Hag HaAviv (la fête du printemps, plutôt traduite par fête du blé chez les Karaïtes), est une fête juive de 7 jours (8 jours en dehors de la terre d'Israël). Elle commence le 15 Nissan (qui correspond en 2008 à la veille du 20 avril) au 22 Nissan. Elle commémore l'Exode des Hébreux hors d'Égypte. Ainsi que le décrit le Livre de l'Exode, Pessa'h marque la "naissance" des enfants d'Israël, dont est issu le peuple Juif, les ancêtres des Juifs ayant été libérés du joug pharaonique et désormais libres de suivre les voies et prescriptions de Dieu.
Avec Souccot ("Tentes") et Chavouot ("Semaines"), Pessa'h est l'un des trois festivals de pèlerinage (Shloshet HaRegalim), durant lesquels tout le peuple devait effectuer un pèlerinage à Jérusalem, au temps où le Temple était debout (les Samaritains pélerinaient sur le Mont Garizim où ils avaient érigé leur Temple.
Signification de la fête


En hébreu, Pessa'h signifie « passer par-dessus ». Ce nom vient rappeler qu'au cours des Dix Plaies infligées aux Égyptiens, D-ieu envoya un ange pour tuer tous les premiers-nés égyptiens mais qu'il « passa au-dessus » des maisons des Hébreux et les préserva (Ex. 12:27). Pessa'h commémore donc la sortie du peuple hébreu d'Égypte et le don de la Torah à Moïse sur le mont Sinaï.
Il est possible que les différents noms de la fête renvoient à des célébrations originellement distinctes, mais aujourd'hui confondues. Ainsi, Loth invite les hommes et leur prépare des Matzot (pains azymes), ceci bien avant l'Exode. 'Hag HaAviv renvoie peut-être aussi à une fête agricole ancienne

Lois religieuses relatives à cette fête


Les principaux commandements associés à cette fête sont :


  • l'interdiction de manger toute nourriture contenant de la levure ('Hametz) pendant la fête,
  • le commandement de manger des matzot, c’est-à-dire du pain n'ayant pas levé (azyme),
  • le récit de la sortie d'Égypte et l'évocation des miracles qui s'y sont déroulés.
D'autres coutumes associées à Pessa'h incluent de manger différents mets traditionnels dont des herbes amères pour rappeler l'amertume des esclaves hébreux lors des Seders. Le Jeûne des premiers-nés a également été institué pour rappeler la dernière plaie d'Égypte qui a vu la mort de tous les premiers-nés égyptiens.
Avant Gamaliel II, le commandement essentiel était de faire le sacrifice de l'agneau pascal, le 14 (Pleine Lune) du mois de Nissan, et de le consommer le soir-même.


Interdiction de consommer du 'Hametz


Pessa'h se caractérise par l'interdiction de consommation de nourriture levée appelée « 'Hametz » (pains, pâtes, certains gâteaux...). Durant les 8 jours de fête, seule la consommation de pain azyme appelé « Matza » (galette préparée à base de farine et d'eau) est autorisée.
Alors que beaucoup d'explications sont données pour le fait de manger des matzot et des pains non levés, la plus populaire est que cela est fait pour rappeler le pain que les Hébreux mangèrent lors de l'Exode car, selon le récit, dans leur hâte de quitter l'Égypte, ils n'avaient pas eu le temps de laisser le pain lever.

Recherche du 'Hametz la veille de la fête
Avant que la fête ne commence, les Juifs recherchent et détruisent toute nourriture à base de levure se trouvant dans leur maison. Certains procèdent parfois à la « vente » de leur 'Hametz pour s'en débarrasser le temps de la fête.
La veille de la fête au soir, on organise à la maison la recherche du 'Hametz. Des miettes de pain enveloppées dans du papier sont parfois cachées pour les enfants. Le 'Hametz trouvé est ensuite brulé le lendemain matin et une bénédiction est alors prononcée, déclarant « poussière » tout le 'Hametz n'ayant pas pu être débusqué. Le premier jour de Pessa'h commence le soir suivant avec le premier Repas de Seder


Les commandements ont été combinés dans un repas spécial de Pessa'h appelé Sedercélébré les deux premiers soirs de la fête (ou seulement le premier soir en Israël). En dehors d'Israël, les deux soirs possèdent la même importance.
Le Seder consiste en une succession d'étapes mêlant bénédictions, alimentation, récits et chants. Les traditions peuvent varier selon les coutumes familiales de chacun, mais le Seder s'organise globalement autour des mêmes symboles et selon le même programme :
Symboles du Seder
[/url:9be6d3b8d3]

Programme du Seder


La Haggada fournit une procédure à suivre pour la soirée qu'elle découpe en 15 étapes :



  1. Kadesh קדש (on récite la bénédiction du Kiddoush autour de la première coupe de vin) ;
  2. Our'hatz ורחץ (tous doivent se laver les mains sans bénédiction, avant de manger le Karpass trempé dans l'eau, car on doit toujours faire la nétila sans bénédiction avant de manger des aliments trempés dans des liquides - Nos sages nous ont donné un signe pour se rappeler quels sont ces liquides: yad chah'at dam - יד שחט דם ce sont les initiales de יין-vin, דם-sang, שמן-huile, חלב-lait, טל-rosée, דבש-miel, מים-eau) ;
  3. Karpass כרפס (les convives mangent du Karpass[/url] trempé dans de l'eau salée) ;
  4. Ya'hatz יחץ (on casse en deux la seconde matza dont on garde la plus large moitié en tant qu'Afikoman pour la fin du repas) ;
  5. Maggid מגיד (Récit de l'histoire de l'Exode - Le plus jeune convive montre son intérêt en posant quatre questions traditionnelles - seconde coupe de vin) ;
  6. Ro'htzah רחצה (tous les convives se lavent les mains - netilat yadayim avec benediction) ;
  7. Motzi / Matza מוציא / מצה (Cette étape est divisée en 2 parties: Motzi on récite la Bénédiction המוציא לחם מן הארץ sur les trois matzot(la moitié entre les deux entières) puis Matsa on lache la matsa inferieure et on récite la bénédiction על אכילת מצה) ;
  8. Maror מרור (on mange des herbes amères trempées légèrement dans la h'arosset) ;
  9. Kore'h כורך (on déguste la matza et les herbes amères ensemble, selon la coutume de Hillel l'Ancien) ;
  10. Choul'han Ore'h שולחן עורך (la table est servie et les convives mangent le repas) ;
  11. Tzafoun צפון (on mange l'Afikoman pour marquer la fin du repas) ;
  12. Bare'h ברך (Bénédictions qui suivent le repas et troisième coupe de vin)
  13. Hallel הלל (lecture du Hallel, texte lu traditionnellement lors des fêtes juives - quatrième coupe de vin)
  14. Nirtzah נירצה (Conclusion du Seder autour de chants symboliques).

Récit de l'Exode lors du Seder Durant les seders, l'histoire de l'exode d'Égypte est racontée aux plus jeunes avec la description de la situation des Hébreux esclaves, le récit de la construction du peuple depuis le patriarche Abraham jusqu'à la naissance de Moïse, puis les dix plaies, et la libération des douze tribus d'Israël pour recevoir la Torah et recevoir le pays de Canaan selon la promesse divine. Cette histoire est lue dans la Haggada.



Décompte du Omer
Les Juifs commencent à compter les jours du Omer[/url] qui séparent Pessa'h de Chavouot (don des Dix Commandements à Moïse sur le mont Sinaï), à partir du second Seder.

Septième jour de Pessa'h
Au septième jour après la sortie d'Égypte, le texte biblique raconte le miracle de l'ouverture de la mer Rouge pour laisser les Israélites la traverser tandis qu'elle se refermait sur les chars du pharaon qui les poursuivaient. Cela est l'occasion de nouvelles commémorations religieuses. En terre d'Israël, c'est le soir de ce jour que les Juifs sépharades célèbrent la Mimouna


Liens avec la fête chrétienne de Pâques Le nom de la fête chrétienne de Pâques vient de l'hébreu Pessa'h car, d'après les Évangiles, c'est pendant la commémoration de cette fête juive par Jésus et ses disciples (voir la Cène qui pourrait correspondre au premier soir du Seder) qu'eurent lieu la mort et la résurrection de Jésus.

Certains symboles de Pessa'h, comme l'agneau, le sang/vin, le pain/levain, sont également rappelés lors de la fête chrétienne de Pâques






Source : Wikipédia



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Publicité







MessagePosté le: Sam 19 Avr - 14:16 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
DouceIsa

Fondatrice

Hors ligne


Inscrit le: 17 Nov 2007
Messages: 5 644
Localisation: Dans ma Tour

MessagePosté le: Mer 31 Mar - 16:54 (2010)    Sujet du message: Pessa'h : la Pâque Juive Répondre en citant

Merci pour le post si jamais tu reviens parmi nous j'allais justement faire ce post pour la fête de Pâque ce weekend

mais plus que complet la



Revenir en haut
MSN
Contenu Sponsorisé







MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:36 (2016)    Sujet du message: Pessa'h : la Pâque Juive

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Chateau aux mysteres Index du Forum -> Le Donjon de la vérité -> Les Traditions
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Template :: RPG
Produit par :: Oyo
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures