Le Chateau aux mysteres Index du Forum 
 FAQ   Rechercher   Membres   Groupes    S’enregistrer 
 Profil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   Connexion 



 Bienvenue a tous! 
Bonjour et Bienvenue a tous!  
 
La Réouverture du Château cette semaine   
 
et au plaisir de passer d'agréablement moment tous ensemble 
   
dans les couloirs hantés du château   
 
     


 
La Sorcellerie

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Chateau aux mysteres Index du Forum -> L'Escalier magique -> Les Magies -> Magie noir
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
DouceIsa

Fondatrice

Hors ligne


Inscrit le: 17 Nov 2007
Messages: 5 644
Localisation: Dans ma Tour

MessagePosté le: Ven 4 Avr - 13:58 (2008)    Sujet du message: La Sorcellerie Répondre en citant

LA SORCELLERIE 

La sorcellerie, en tant que forme corrompue de la Haute Magie ou pratique primitive ayant défriché les arcanes de l’influence de l’être sur la nature des choses (le débat reste éternellement ouvert) pourrait désigner, en se référant à la définition ci-dessus, comme l’art d’agencer les recettes métaphysiques. Ce dans une perspective sinon individualiste, en tous cas pragmatique, servant des intérêts aussi vastes que quotidiens tels que l’amour, la vengeance ou la simple survie.
Bien que perpétuellement dénoncée comme corruption, hérésie ou simple diablerie, elle n’en demeure pas moins populaire et efficace et reste, en tant que pratique, universelle. Nous traiterons ici de sorcellerie occidentale, contemporaine ou non, de certains de ses aspects mais surtout des pratiques léguées par nos ancêtres ou crées à partir de cet héritage.
Il convient, avant d’envisager toute forme de pratique sorcière de rappeler quelques principes fondamentaux à partir desquels les opérations de magie vulgaire fonctionnent.
Paul Huson, dans son excellent ouvrage Mastering Witchcraft, synthétise de la façon suivante les rouages de la sorcellerie :


    L’acquisition d’un pouvoir magique fondamental est liée à l’observation de quatre règles simples connues sous le nom de « pyramide des sorciers ». Voici ces quatre pierres angulaires de la magie sur lesquelles l’édifice repose :

      - une imagination extrême
      - une volonté de feu,
      - une foi inébranlable
      - le sens du mystère


    D’abord […] abandonnez vous à votre imagination. Plus les racines de vos visions secrètes plongeront dans votre sensibilité et s’y noueront, plus elles auront de puissance pour réaliser vos charmes. Soyez prêt à vous rouler par terre et à grincer des dents d’extase ou de haine dès que vous [envisagerez l’usage de la sorcellerie].

    Dans ce but, beaucoup de sorciers modernes recourent aux méthodes de mémorisation sensible utilisées par les acteurs. Toutefois, compte tenu de tous les souvenirs utilisables, on peut employer n’importe quelle excitation pour mettre le contact et déclencher le courant : parfums, sons, lumières périodiques se succédant rapidement, danse éperdue, sexe, mantras, hymnes, etc. peu importe , pourvu que l’imagination de l’officiant explose.

    Tout ceci est la substructure rationnelle des pièges classiques de la sorcellerie, abstraction faite des implication paraphysique du rite. Dans tout acte magique, un décor convenable est l’un des stimulants primordiaux de l’imagination. Si vous ne disposez pas d’une salle de séjour ou d’un petit cabinet de travail, votre imagination devra conférer à cet endroit le mystère qui fera bouillonner vos humeurs noires.
    […]

    Le second côté de la pyramide des sorciers porte un signe unique : la volonté. Il va presque sans dire que la formation d’une volonté puissante est l’un des buts principaux du praticien de l’art noir.
    Au cours d’une opération magique réelle, la volonté ne doit pas défaillir un instant, car elle est la lentille qui concentre les ardeurs brûlantes des émotions. Pour l’aiguiser, on peut recourir à des exercices très simples destinés à faciliter la concentration d’esprit, comme par exemple quelques position de yoga et les disciplines orientales. C’est profondément ennuyeux, mais très efficace si l’on persévère. On peut aussi méditer en fixant la flamme d’une bougie ou concentrer son attention sur un point situé à l’intérieur d’un cercle, cela pendant une demi-heure. Les sorciers et sorcières pratiquent fréquemment cet exercice pour tonifier leur volonté.

    Pour débuter , vous exercerez votre volonté dans des affaires de peu d’importance. Il est inutile de vous acharner à vouloir quelque chose que vous savez, au fond, être impossible. Vous ne l’obtiendrez pas, ce qui ne peut manquer d’affaiblir la confiance que vous devez avoir en vous. Commencez par de petites choses susceptibles de s’accomplir. […]

    Rappelez-vous : le but est de soumettre à votre volonté tout ce qui peut l’être. Vous avez l’ambition de devenir un sorcier ou une sorcière et non Dieu. Cultiver votre volonté magique signifie que vous devez rétrécir le champ de votre attention pour l’adapter, juste à une seule chose. Cette obstination et l’attitude spirituelle qu’elle engendre doivent être parties intégrante de votre personnalité magique.
    « Que ma volonté soit faite ! » tout est là.

    Peut être trouera-t-on étrange qu’un sorcier ait à tenir compte de la foi [troisième facette de la pyramide]. Il est pourtant exact que toute puissance magique dépend largement d’elle. Que vous vous livriez à une incantation pour le compte de l’Église, de vous-même ou de quelque un d’autre, ne fait aucune différence. L’incantation demeure incantation, qu’elle soit prière ou charme.

    Paracelse a résumé cette question en quelques mots :
    ‘ « Grâce à la foi l’imagination est renforcée et complétée, car tout doute quel qu’il soit porte réellement atteinte à sa réalisation… »

    Si vous ne possédez pas une foi inébranlable dans vos propres capacités vous ne parviendrez jamais à vous hisser au niveau d’intensité requis, tant de volonté et d’imagination, pour une opération magique. Si vous y réfléchissez , vous verrez que l’imagination et la foi sont intimement liées.. Balayant toute objection, la foi vous prépare à l’action immédiate, elle vous permet d’atteindre cet état spécial de mégalomanie voulue heureusement temporaire, condition sine qua non dans tous les véritables actes de sorcellerie.
    […] Vous êtes en train de cultiver un état d’esprit que vous ferez naître en vous à volonté, et grâce auquel la réalisation de tout ce que vous direz deviendra conforme à la nature des choses. Chaque fois que vous ne tiendrez pas parole, que la cause de cet échec vous incombe ou non, vous porterez atteinte au monument de foi que vous essayez d’édifier en vous-même. C’est tout, et cela n’a rien à voir, bien sûr, avec la morale courante ou les sommets de l’éthique.

    Le quatrième côté de la pyramide est le secret. La sorcellerie est savoir, et le savoir est puissance. Partager sa puissance, c’est en perdre. Bien que nous soyons entrés dans l’ère du Verseau avec la liberté d’expression qu’elle offre, il est de l’intérêt du sorcier de dissimuler certains de ses actes derrière le voile du secret. Abstraction faite du plaisir et de la fascination qu’exerce toujours le mystère, une ou deux considération pratiques expliquent combien il est important d’agir en véritable occultiste, c’est-à-dire clandestinement . Si quelque un apprend indirectement que vous vous occupez de sorcellerie et que vous travaillez sur la personne en question pour ou contre elle, qu’elle croie ou non en vos pouvoirs, cette nouvelle atteindra le plus profond de son esprit. Et, du coup, la bataille est à moitié gagnée : rien n’éveille plus l’attention de notre psyché profonde que l’appel de tout ce qui est ténèbres, arcane ou mystère.
     
    La profondeur appelle la profondeur :
     Il existe ans l’âme de tout homme une affinité naturelle pour ce qui se dissimule dans le monde crépusculaire. Si vous éveillez l’attention de la psyché profonde d’un être, vous pourrez l’utiliser pour établir une communication grâce à laquelle vous réaliserez vos désirs.
    Ainsi, insinuer à votre victime que vous allez vous livrer sur elle à une incantation, peut faire des miracles. Voilà qui explique le voile, toujours un peu transparent, dont s’entoure une opération de sorcellerie. Ce n’est donc pas seulement une question d’amusement et de plaisanterie. Mais il est une autre raison positive pour que vous vous entouriez d’un minimum de secret : […] ne vous exposez pas aux rigueurs de la loi. Si par exemple on présentait devant un tribunal quelques unes des poupées de cire que vous utilisez dans vos envoûtements, témoignages de vos processus d’intimidation psychologique à l’égard de vos semblables, vous pourriez avoir de graves ennuis et même être condamné à payer à vos victimes des sommes conséquentes pour la pression morale exercez sur elles.
    Si la sorcellerie pure et simple n’est pas illégale dans certains de nos pays occidentaux, un sorcier ou une sorcière un peu imprudents peuvent risquer de se brûler les ailes. Votre premier devoir est donc de vous familiariser avec la législation existante.

    […] En procédant à une incantation, on déclenche un « mécanisme » extrêmement délicat. Ce mécanisme est fait de la même substance que nos rêves, le courant qui l’anime est celui de nos émotions et de nos désirs. Pour créer et monter ce mécanisme, puis le mettre en action, vous devez employer toute l’ardeur de votre volonté, toute votre foi inébranlable, tout l’élan de votre imagination, le tout simultanément et également. Vous peinerez donc et durement, pour vous mettre dans cet état d’intensité et de fièvre où il est inconcevable que votre magie n’agisse pas.

    Ainsi faut il supprimer rigoureusement toute possibilité d’intrusion fortuite au cours d’une opération. Ne soumettez pas votre ego sorcier à de tels chocs, surtout lorsque vous êtes en début de formation. Un désastre semblable peut anéantir des mois et des mois de dur travail.

    Pour procéder à une incantation

    Pour réussir une opération de sorcellerie, il est toujours préférable de fondre votre volonté intense, votre foi et votre imagination en un seul éclair qui aille droit au but. Cela, en prononçant une formule de mots consacrés : le charme ou l’incantation.

    Dans l’exercice de leur art, les sorciers, comme les poètes, les peintres et les chefs cuisiniers, ont toujours ajouté un peu à l’enseignement du passé, si bien que dans de nombreux cas la sagesse originelle est presque complètement recouverte par des apports successifs.

    Tout ce qui semble posséder une puissance inhérente et qui suscite fortement nos émotions est utilisable pour les besoins de la magie. Éléments de folklore, de religion, de mythe, savoir traditionnel des simples, tout y figure avec une indifférence frappante pour les mélanges de styles et de culture. Seul compte l’effet produit sur vous et votre psyché profonde.

    L’incantation idéale, quant à la forme, est celle qui détient un certain rythme. Certains praticiens insistent sur ce point en y ajoutant la nécessité de la rime ou de l’assonance. Je dirais que rien ne vaut un couplet rimé sur un simple rythme métrique. Il est extrêmement facile d’en composer. Pour boiteux et mauvais qu’ils soient, des vers ont toujours le pouvoir d’atteindre les profondeurs de votre esprit, surtout quand il entre dans leur répétition une certaine frénésie.

    Les formules et incantations qui nous proviennent du Moyen-Age paraissent souvent extrêmement grossières au sorcier moderne et ne peuvent, en conséquence l’aider [qu’à condition qu’il ait bâti un rapport inconscient à l’imagerie suscitée par le rite.]

    Mastering Witchraft



Ces quelques éléments représentent l’essentiel du bagage théorique nécessaire à la mise en pratique. On pourrait de façon indéfinie préciser les techniques de gnose, de concentration, de projection de volonté et d’influence afin d’affiner sa propre pratique. Ce forum regorgeant d’informations variées, il tient au lecteur de consulter les sections adéquates afin de compléter cette introduction. Des topics illustratifs ouvriront à terme chacune des trois sous-sections de Sorcellerie et Magie Populaire, il convient de consulter chacun d’entre eux pour compléter cette introduction :

Envoûtements et charmes amoureux : principes fondamentaux
Pratiques Noires et Offensives : Principes fondamentaux



Revenir en haut
MSN
Publicité







MessagePosté le: Ven 4 Avr - 13:58 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Chateau aux mysteres Index du Forum -> L'Escalier magique -> Les Magies -> Magie noir
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Template :: RPG
Produit par :: Oyo
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures