Le Chateau aux mysteres Index du Forum 
 FAQ   Rechercher   Membres   Groupes    S’enregistrer 
 Profil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   Connexion 



 Bienvenue a tous! 
Bonjour et Bienvenue a tous!  
 
La Réouverture du Château cette semaine   
 
et au plaisir de passer d'agréablement moment tous ensemble 
   
dans les couloirs hantés du château   
 
     


 
Le khémitisme

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Chateau aux mysteres Index du Forum -> L'Escalier magique -> Les Magies -> Magie Égyptienne
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
DouceIsa

Fondatrice

Hors ligne


Inscrit le: 17 Nov 2007
Messages: 5 644
Localisation: Dans ma Tour

MessagePosté le: Lun 3 Mar - 17:04 (2008)    Sujet du message: Le khémitisme Répondre en citant

LE KHÉMITISME

 

Le Khémitisme est une tradition néo-païenne basée sur les croyances et rites de l’Ancienne Egypte. Ce renouveau païen célèbre les déités égyptiennes, comme au temps de l’ancienne religion païenne de Kemet.

Contrairement aux religions actuelles, la base de cette tradition est le culte et non la croyance. Pour comprendre ce principe, il faut savoir que pour les anciens égyptiens, la pensée, le mot, le geste sont créateurs.
Ainsi, le culte est plus qu'un rite, c'est une création.

Définition

Une Tradition aux multiples facettes
La religion des anciens égyptiens ne propose pas la vérité, mais une vérité symbolique qui s'exprime au travers de différentes cosmogonies (théorie de la création de l'Univers). Cela peut paraître parfois déconcertant pour les hommes d'aujourd'hui. De nombreux centres religieux ont élaboré leurs propres mythes de la création, qui ont tous pour point commun de mettre en scène un dieu créateur issu de l'océan primordial, un être qualifié de démiurge. Cette tradition possède de multiples dieux, souvent à visages ou apparences animalières. Ces divinités sont multiples et une à la fois, car elles sont toutes issues d'un même principe ou puissance créatrice primordiale.

L’homme et l’environnement sont indissociables
Comme beaucoup de traditions païennes, la religion des anciens égyptiens accorde une place importante à la protection et la glorification de la nature. La nature et l'homme sont des créations du démiurge indissociables. Tout animal, tout végétal, tout minéral est une œuvre du créateur et contient par conséquent une parcelle de la puissance divine. Sans la nature, telle que crée par le démiurge et harmonisée selon les lois de Maât, l'homme ne pourrait subvenir à ses besoins, vivre ou tout simplement exister. C'est pourquoi les païens khémites glorifient les dons que leur offrent leur environnement, comme par exemple le Nil et ses crues fertiles, le soleil qui fait croître les récoltes, la lune, etc.

Maât : l'harmonie et l'ordre universel
Aussitôt que l'univers fut créé, s'appuyant sur une certaine harmonie et un ordre pour exister, la déesse Maât vint à l'existence. Elle est la personnification de cet ordre et l'incarnation de la vérité. Elle fait figure de concept central dans la tradition païenne khémite. Tout est censé fonctionner à travers elle, les dieux comme la nature et les hommes. Tout le monde se doit d'agir en respectant sa loi et l'ordre qu'elle incarne, faute de quoi le chaos submerge le monde.


Maât © Site Perso sur les Hiéroglyphes

L'éternité
La notion d'éternité est au cœur de cette tradition. C'est la base de toute la vie d'un homme. La mort n'est qu'un passage d'un monde à un autre, que les rites funéraires préparent et facilitent. La tradition païenne khémite célèbre donc bien la vie pour l'éternité, qu'elle soit dans ce monde ou dans celui de l'au-delà.

Une tradition rituelle
La tradition khémite est rituelle, dans laquelle le culte ancien était célébré par un groupe de fonctionnaires. Le peuple participe aux rites funéraires et aux processions. Il peut se réunir sur les esplanades, les lieux d'offrandes et les hôpitaux des temples pour prendre part aux cultes. Mais il n'a pas libre accès aux temples, comme par exemple les chrétiens dans une église ou les musulmans à la mosquée. Chacun peut également chez soi s'organiser un petit autel pour le culte privé, notamment pour des divinités domestiques comme Bès ou Thouéris. Il n'existe pas de dogmes ou de livre sacré comparable à la Bible, parce que la tradition khémite n'est pas du type révélé.

Panthéon

Au début des origines du monde égyptien (fin du IVe millénaire avant notre ère), il n’y avait qu’un immense océan, appelé Noun. Re, le Soleil, en surgit et se posa sur la première pierre émergée de l’eau. Il commença alors son voyage dans le ciel, illuminant de sa lumière la future Egypte. Depuis, il le fait chaque jour. Sa main fut son premier partenaire. De cette relation naquit un premier couple : Shou et Tefnout (soit l’atmosphère et l’humidité). Ce couple (Shou et Tefnout) engendra le ciel et la terre, Nout et Geb. À leur tour, Nout et Geb ont donné naissance à Isis, Osiris, Nepthys et Horus.


Nout, Shou, Tefnout & Geb © Initiation à la Mythologie

Ce sont les dieux principaux du Kémétisme mais Re, le dieu créateur, domine toutes les autres déités.

Les Neterou

Le monde spirituel des Anciens Egyptiens demeure à ce jour inégalé. A la fois mystérieux et manifeste, à la fois caché et accessible, il se reflète dans absolument chaque aspect de la vie quotidienne égyptienne.

Les "Neterou" (au singulier "Neter") sont l’expression de l’énergie de la nature, personnifiés par les puissances divines, auxquelles font appel les Khémites. Ce sont avant tout des guides spirituels.

Dans l’écriture hiéroglyphique, le signe se présente sous la forme d’un mât terminé par un petit drapeau ou sous la forme d’un homme assis, portant la barbe, symbole de la divinité et l’ankh.

Le mot "neter" traduit, en profondeur, une force divine indéterminée, impersonnelle, abstraite, qui se retrouve chez toutes les divinités. Lorsqu'on analyse les caractères individuels d'un dieu, on s'aperçoit qu'ils appartiennent également aux autres dieux ; le nom et l'aspect de la divinité peuvent changer d'un sanctuaire à l'autre, ses caractères divins restent les mêmes. Il y a, en fait, unité de croyances ; polythéiste de forme, la religion des Égyptiens tend à un monothéisme de fond. Derrière l'apparente prolifération des Dieux se cache une unité profonde, un même principe divin auquel ils participent et dont ils sont, chacun à sa façon l'incarnation.

La Pratique

Les khémites d'aujourd'hui n'ont aucune structure ou temple officiel, par contre, chez eux, l'espace sacré personnel existe. Les khémites isolés recherchent à travers l'égyptologie toutes les pistes historiques et théologiques pour les mettre en pratique dans notre mode de vie actuel et dans notre espace géographique.

L'initiation khémite est le travail sur soi, arriver à s'intégrer avec les lois cosmiques. Cela incite au dépassement de sa personne. Le Livre des Morts par exemple est un livre initiatique. Dans la vie comme dans la mort, il y a des étapes initiatiques, tel le nétèr qui dirige la barque sacrée, vous faites de même.


La Barque Sacrée d’Amon © La Balance des Deux Terres

L'Egypte ancienne est pleine de symboles, ceux-ci appartiennent au sacré dans un espace invisible. L'étude de ces symboles permet de toucher et d'appréhender la profondeur spirituelle de ceux-ci. En suivant respectueusement les lois de la nature et des cycles des saisons, comme les anciens ils essayent de repousser le chaos. La loi de Maât est l'équilibre contre le chaos, la justice, c'est vivre en homme debout, responsable.

La place importante que donnaient les anciens à leurs pharaons n'a plus cours aujourd'hui, mais les khémites respectent les ancêtres et incluent les pharaons dans leurs prières.

Pour éviter la confusion :

* Il existe un groupe Sataniste nommé Temple de Set qui, bien que ses membres utilisent des noms égyptiens, n’a aucun rapport avec la spiritualité égyptienne et le Neter Seth.

* Le Khémitisme est souvent confondu avec la Wicca. En effet, certains wiccans utilisent souvent les noms d'Isis ou Osiris lors de leurs rituels. Toutefois, ils utilisent ces noms comme archétypes divins et non comme les Nétérou eux-mêmes. Le meilleur exemple en est le groupe Fellowship of Isis qui est un coven wiccan et non un groupe khémitique.

* Le symbolisme égyptien a trois grandes voies: Khémitisme, Franc-Maçonnerie et Hermétisme.
Seule la première est d’origine culturelle égyptienne car, en général, la Maçonnerie et l'Hermétisme étudient la symbolique égyptienne, sans vouer un culte aux Nétèrou.

* Les Extraterrestres ou encore les Atlantes n'ont rien à faire dans la spiritualité des anciens Egyptiens.



Oudjat © LAPF

Sources :  Magie de l'alliance,le Ta noutri .



Revenir en haut
MSN
Publicité







MessagePosté le: Lun 3 Mar - 17:04 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Chateau aux mysteres Index du Forum -> L'Escalier magique -> Les Magies -> Magie Égyptienne
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Template :: RPG
Produit par :: Oyo
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures