Le Chateau aux mysteres Index du Forum 
 FAQ   Rechercher   Membres   Groupes    S’enregistrer 
 Profil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   Connexion 



 Bienvenue a tous! 
Bonjour et Bienvenue a tous!  
 
La Réouverture du Château cette semaine   
 
et au plaisir de passer d'agréablement moment tous ensemble 
   
dans les couloirs hantés du château   
 
     


 
L,histoire de la Lavande

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Chateau aux mysteres Index du Forum -> L'Escalier magique -> Le 1er palier -> Les Herbes et les plantes
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
DouceIsa

Fondatrice

Hors ligne


Inscrit le: 17 Nov 2007
Messages: 5 644
Localisation: Dans ma Tour

MessagePosté le: Mar 23 Sep - 16:52 (2008)    Sujet du message: L,histoire de la Lavande Répondre en citant

 L'Histoire de la lavande
 

  • De l'antiquité au 18 ème siècle :

La lavande, plante médicinale tient ses origines sous les termes "lavandula stoechas" ou spica, et trouvent racine dès les Romains qui s'en servaient comme parfum, pour les bains et l'entretien du linge. Dans tout le pourtour méditerranéen se développe ainsi l'utilisation de la plante, rangée au nombre des "plantes précieuses" par les naturalistes romains (citée en particulier par Pline).
 
Mais ce n'est qu'au Moyen Age que l'on voit apparaître le terme "lavande", selon le verbe latin "lavare" qui signifie laver. Son utilisation était liée à la lutte contre les maladies infectieuses : le parfum est associé à l'aspect thérapeutique, on a longtemps cru que les mauvaises odeurs propageaient les maladies. A cette époque, on trouvait la lavande dans les jardins de monastères où, associée à d'autres plantes aromatiques, elle était utilisée à but médicinal. Les plantes étaient d'ailleurs les seuls éléments de la pharmacopée. Quant à la cueillette de la lavande, elle apparaît dès le XIVème siècle dans des textes relatifs à l'herboristerie (cf. Les Herboristes de Lure). En 1371, la culture de la lavande existait déjà en Bourgogne et on la retrouve dans tous les "jardins de simples" où les "bonnes herbes" étaient réunies en une sorte d'armoire à pharmacie naturelle.
Le développement au XIIIème siècle des Facultés de Marseille et Montpellier a joué un rôle important dans la connaissance des bienfaits des plantes locales et les recherches des universitaires s'appliquaient aux moyens d'en extraire les principes actifs. On la retrouve citée dans de nombreux textes, elle était utilisée à but thérapeutique sous forme d'huile essentielle, tant à usage interne qu'externe, notamment suite aux épidémies de peste en Provence.
  • Développement de la lavande à partir du 18è siècle

La ville de Grasse va avoir un rôle décisif dans l'histoire de la lavande. Depuis longtemps, Grasse est un centre important de traitement des cuirs, lié à l'activité pastorale de l'arrière-pays, pour lesquels apparaît au XVIIIè siècle une nouvelle mode : celle des cuirs parfumés. C'est ainsi que naît à Grasse une industrie très importante : la corporation des maîtres-parfumeurs devient autonome de celle des tanneurs dès 1759. La création de l'entreprise CHIRIS, en 1768, va démultiplier la demande de lavande et des plantes aromatiques de l'arrière-pays.
La cueillette de la lavande est une activité complémentaire réservée aux petits paysans, aux femmes et aux enfants. La fleur est vendue aux grassois comme matière première. Dans l'économie rurale concentrée autour des cultures vivrières, des céréales et de l'élevage, la lavande apporte une nouvelle source de revenus pour les plus modestes; d'autant qu'elle pousse toute seule dans des régions arides, sur des terres pauvres et impropres à tout autre culture. La cueillette de la lavande va devenir un facteur important de frein à l'exode rural qu'ont connu beaucoup de territoires ruraux similaires.
  • L'apogée de la lavande : 1900-1950

Le développement des villes et de la consommation de parfums vont accroître la demande des parfumeurs en lavande. Le nombre des cueilleurs et les quantités récoltées augmentent et les communes instaureront des adjudications pour les collines à lavande.
 

 
Peu à peu, les paysans parviennent à s'équiper d'alambics mobiles et à distiller eux-mêmes sur les zones de cueillette. Puis des alambics fixes entourés de maçonnerie sont développés par des familles de cueilleurs :1882 : Sault - 1900: St André Les Alpes - 1905 : Entrevaux. Les Grassois installent sur place des distilleries de type industriel dès 1907 : distillerie SCHIMMEL à Barrême. L'huile essentielle pouvant être stockée pour être vendue aux meilleurs cours, la spéculation se développe rapidement et les revenues appréciables des bonnes années permettent la modernisation des exploitations. Les courtiers auront un rôle prépondérant dans le commerce entre l'arrière pays et Grasse.
Dans les années 1920/1930, la cueillette de la lavande fine atteint une importance maximum avec les équipes de travailleurs piémontais, déjà employés pour d'autres travaux agricoles. Une amélioration du rendement est rendue possible grâce à l'entretien des terrains : épierrement, labourage, passage des troupeaux de moutons qui nettoient et fertilisent les terrains. Si les premiers essais de mise en culture datent de 1905 par une simple transplantation des plus beaux plants des collines dans les champs proches des villages, il faut attendre l' après-guerre de 14-18 pour voir se développer cette pratique.
Les coupeurs avaient remarqué des plants plus développés qui furent appelés "grande lavande" ou "lavande bâtarde". Entre 1925 et 1930, la technique de bouturage s'impose pour le lavandin, avec des sélections pour la recherche des plants offrant un meilleur rendement en essence et une meilleure résistance et adaptation aux terrains. C'est également à cette période que sont concentrés les efforts sur la mécanisation et la modernisation de la culture. Félix Eysseric, qui a créé son entreprise en 1928 à Nyons, invente entre-autres des appareillages destinés à l'exploitation de la lavande, la première machine à couper la lavande.
  • Le déclin de la lavande fine

En 1952, les premiers essais de coupe mécanique et le développement des cultures de lavandin entraînent le déplacement des cultures. On assiste à une concentration des cultures dans les zones de plateau (Sault, Valensole) et de plaine (Vallée du Rhône) et à une extension de la culture du lavandin vers de nouvelles zones à partir de 1965 (Ardèche et Gard).
 

 
Dans le même temps, deux autres facteurs ont contribué à la diminution constante des surfaces cultivées en lavande : le développement de produit de synthèse l'apparition d'une maladie encore mal expliquée : le dépérissementprématuré des plants qui affecte directement la durée de vie et la productivité des plantations. L'huile essentielle de lavande fine n'est plus utilisée dans les produits de grande consommation, où lavandins et produits de synthèse moins coûteux, l'ont remplacée. Elle demeure irremplaçable dans les deux domaines prestigieux de son histoire : la parfumerie de luxe et la sphère médicale avec le développement de la phytothérapie et de l'aromathérapie.
A retenir
  • Lavande plante médicinale
  • Antiquité : Utilisation médicinale de l'espèce maritime Stoechas
  • Epoque romaine / Moyen âge : La lavande fine est présente dans les jardins d'herboristes et des monastères
  • 18ème siècle : Développement des usages médicinaux grâce à la faculté de Montpellier
  • La parfumerie
  • 1759 Création de la corporation des maîtres-parfumeurs à Grasse
  • 1768 Création de l'entreprise CHIRIS Développement important de la demande de lavande (cueillette sauvage)
  • A partir de 1900 : mise en culture et diminution de la cueillette : 1920 - 70 tonnes d'H.E.de lavande - 90% de la production provient de la cueillette de sauvage - 10% de la production provient de lavande cultivée - 1959 : 130 tonnes d'H.E. de lavande - 10% lavande sauvage - 90% lavande cultivée

source Futura Science



Revenir en haut
MSN
Publicité







MessagePosté le: Mar 23 Sep - 16:52 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
DouceIsa

Fondatrice

Hors ligne


Inscrit le: 17 Nov 2007
Messages: 5 644
Localisation: Dans ma Tour

MessagePosté le: Mar 23 Sep - 16:55 (2008)    Sujet du message: L,histoire de la Lavande Répondre en citant

La production française représente 90% de la production mondiale. Les principaux débouchés sont : l'industrie des détergents, les produits domestiques et cosmétiques.
Quelques chiffres :
  • Les hommes :

Environ 2000 producteurs cultivent de la lavande et/ou du lavandin.

  • Les surfaces cultivées :

14 000 hectares de lavandin 3500 hectares de lavande (dont 3000 pour la distillation et 500 pour la production de fleurs et bouquets).

  • La production d'huiles essentielles :

1100 tonnes d'huiles essentielles de lavandins 50 tonnes d'huile essentielle de lavande fine (dont 22 tonnes de lavande de population et 28 tonnes de lavandes clonales)

  • Les cours :

Le prix-producteur au kilo est de : 90 F pour le lavandin, 400 F pour la lavande de population, 300 F pour la lavande clonale.



Famille et genre :
Il existe différentes espèces de lavandes qui appartiennent toutes à la famille des labiées. Les labiées se caractérisent par des fleurs irrégulières en corolle divisées en deux lèvres avec une tige carrée et des feuilles opposées. Les lavandes font parties du genre Lavandula représenté par une trentaine d' espèces. En France, on trouve seulement trois espèces : stoechas, latifolia, angustifolia et une sous-espèce pyranaïca.
  • Les lavandes spontanées ou lavandes sauvages
 
Lavandula stoechas : lavande maritime que l'on trouve autour de la méditerranée (massif de l'Esterel et des Maures). N'est pas cultivée en France. L'usage de l'huile essentielle de stoechas est connu en aromathérapie.
Important : d'un point de vue historique le mot lavande désignait la stoechas jusqu'au Moyen Age.
 
Lavandula latifolia : lavande aspic. Présente à l'état sauvage dans le sud de la France au- dessous de 800 m d'altitude en moyenne. Cultivée principalement en Espagne
 
Lavandula angustifolia : lavande vraie. C'est aujourd'hui la lavande qui fait la spécificité de la production française. On la trouve à l'état sauvage dans les montagnes sèches du sud de la France de 600 à 2000 m d'altitude.
 
Lavandula X hybrida : lavandin. Hybride naturel de lavande vraie et lavande aspic. Généralement stérile, il ne peut être reproduit que par bouturage. A l'état sauvage dans les zones de contact entre lavande vraie et aspic, particulièrement entre 600 et 800 m d'altitude.
  • Les lavandes cultivées

Lavande vraie ou lavande de population: semis de population du genre Lavandula angustifolia (individus qui sont tous différents par leurs couleur, taille, note olfactive). Seule l'huile essentielle issue de cette production sur une zone déteminée bénéficie de l'Appellation d'Origine Controlée (A.O.C.), Huile essentielle de lavande de Haute-Provence. On recense environ 4 000 hectares cultivés dans les 4 départements producteurs.
Variétés de lavande sélectionnées et reproduites par bouturage ou clonage : 2 variétés sélectionnées pour leur rendement et leur résistance sont principalement cultivées. Un nombre important d'autres clones ou variétés sont en cours d'expérimentation.
  • Lavande Maillette et Lavande

Matherone représentent environ 500 hectares cultivés. Les producteurs de bouquets ont sélectionné et multiplié des plants de lavande pour leur couleur intense et persistante. Ce sont les lavandes bleues ou super-bleues.
  • Les lavandins cultivés :

Au cours des années, plusieurs variétés de cet hybride stérile ont été sélectionnées et reproduites par bouturage . Les surfaces cultivées en lavandins sont estimées à 17000 hectares. Les variétés les plus cultivées actuellement sont :
 
- Lavandin Grosso 80% des surfaces en lavandins
- Lavandin Abrial 10%
- Lavandin Super 10%
A retenir
En vous promenant dans les terres de lavande, vous rencontrerez une flore sauvage très riche parmi laquelle vous reconnaîtrez, à leur aspect et à leurs senteurs caractérisées , lavande vraie, lavande aspic et lavandin. Dans les paysages pour distinguer les cultures de lavande de celles des lavandins, l'altitude est un repère : en-dessous de 600 m, le lavandin est principalement cultivé ; au-dessus de 800 m vous trouverez surtout de la lavande.
A découvrir
  • Le jardin des lavandes à Sault :

exclusivement consacré au genre lavandula, la collection présentée dépasse largement les frontières. Visites commentées et vente de plants. Vous pourrez ici commencer votre propre collection.

  • Le jardin des Arômes à Nyons :

Jardin regroupant toutes les plantes qui produisent de l'huile essentielle.

  • Jardin botaniques des Cordeliers à Digne :

jardin en carreaux d'inspiration médiévale. Visites commentées.

  • Jardin des herbes à Lagarde Adhémar :

toutes les herbes qui guérissent dans une présentation pédagogique et esthétique.

  • Jardin des senteurs de Salagon à Mane :

présentation de toutes les plantes à parfum de la région. Visites commentées des 3 jardins ethnobotaniques : une autre façon de découvrir les plantes.

  • Jardin botanique du Domaine des Arômes à Beaufort/Gervanne :

une montagne des lavandes présente des variétés de lavandes du monde.



Revenir en haut
MSN
DouceIsa

Fondatrice

Hors ligne


Inscrit le: 17 Nov 2007
Messages: 5 644
Localisation: Dans ma Tour

MessagePosté le: Mar 23 Sep - 17:02 (2008)    Sujet du message: L,histoire de la Lavande Répondre en citant


DANS LE DOMAINE DE LA SANTÉE


L'utilisation de la lavande dans le domaine de la santé se fait en Phytothérapie et aromathérapie.
La lavande fine ou Lavandula angustifolia (comme son nom l'indique !) est une plante précieuse pour la pharmacopée et le domaine de la santé : ses propriétés médicinales lui sont scientifiquement reconnues depuis la Renaissance grâce à certains travaux de médecins puis, au 19ème, à partir de recherches de l'université de Montpellier.



 

 
La force des principes actifs de Lavandula angustifolia " A la dose de 4,5 %, l'essence de Lavande tue le bacille d'Ebert(Typhoïde) et le staphylocoque microbe le plus répandu dans nos salles d'hôpital, lesquelles bénéficieraient donc amplement d'une vaporisation douce et régulière d'essence de Lavande !...). A 5 %, elle détruit le bacille de la diphtérie (Professeurs Morel & Rochaix 1926). L'essence de Lavande tue le bacille de la tuberculose à la dose de 0,2 pour mille ! (Professeurs Courmont, Morel, Bay 1928). "
  • La force d'un produit naturel et sain

En pharmacie et phytothérapie, ce sont les composants du produit utilisé qui en déterminent les propriétés médicinales: Une plante médicinale comme Lavandula angustifolia compte environ 300 composants différents. L'équilibre naturel des principes actifs contenus dans ces composants ne pourra donc jamais être égalé par la fabrication de produits de synthèse ou même l'alchimie pharmaceutique de composants extraits puis associés (ou re-mélangés).
Ses nombreux composants lui confèrent une grande polyvalence thérapeutique. L'huile essentielle de lavande entre dans la composition d'un grand nombre de spécialités pharmaceutiques : antiseptiques, cicatrisantes, antiinflammatoires.
Des propriétés différentes selon le mode d'utilisation : Les composants d'une plante aromatique ou médicinale (éthers de linalyle et de géranyle, géraniol, linalol, cinéol, d-bornéol, limonène, l-pinéne, caryophyllène, éthers butyrique et valérianique, coumarine.... pour Lavandula angustifolia) ne sont pas extraits en des quantités et des proportions semblables selon que l'on infuse la plante (infusion), qu'on la fait bouillir (décoction) ou qu'on la distille (distillation procurant l'huile essentielle).
Chacun de ces 3 types d'utilisation a donc des usages et propriétés différents. Propriétés médicinales de lavandula angustifolia Infusion des sommités fleuries de lavande ( extraction des composants les plus volatiles par l'effet d'une chaleur inférieure à 90° et d'une solution dans l'eau).
Actions principales en usage externe et/ou interne: Action antispasmodique, action diurétique, action antiseptique (notamment des voies respiratoires). ..etc.... Décoction des sommités fleuries de lavande (extraction des composants les plus volatiles mais également ceux qui le sont moins par l'effet d'une chaleur supérieure ou égale à 90° maintenue plusieurs minutes et d'une solution dans l'eau).
Actions principales en usage externe et/ou interne: Action hypotensive, action anti-oxydante, action antiinflammatoire, action parasiticide, antiseptique, vermifuge...etc.
Huile essentielle (extraction de la majorité des composants y compris les moins volatiles par l'effet de la vapeur d'eau puis par séparation - donc concentration - des composants et de l'eau)



 
Clichés au microscope électronique du Laboratoire de Biotechnologies Végétales Université Jean Monet Saint-Etienne 

 
Actions principales en usage interne: Action parasympatholytique, action sympatholytique, action hypotensive, action calmante, action antiseptique, parasiticide, vermifuge.....etc. Actions principales en usage externe: Action calmante, mais aussi tonifiante, stimulante action antibactérienne, action cicatrisante, action parasiticide...etc.



Attention : Ces informations sont données à titre d'exemple.

Pour plus d'information, se reporter aux ouvrages scientifiques présentés en bibliographie ou se renseigner auprès d'un médecin aromathérapeute. Pour le Docteur Valnet (voir bibliographie), ces propriétés font que la lavande est préconisée pour de nombreuses indications. Par exemple : En usage interne : irritabilité, insomnies, migraines, maladies infectieuses, neurasthénie, affections des voies respiratoires, oliguries, atonie gastrique et intestinale, entérite, typhoïde, blennorragie, parasites, hypertension.....
En usage externe: plaies, brûlures, affections pulmonaires, acné, piqûres d'insectes, pédiculose, parasites....
Mais attention ! Les propriétés de la Lavande ne sont efficaces que sur la base d'un diagnostic sérieux et d'une bonne utilisation - prescription par un médecin (qui définira par exemple, la posologie et le mode d'administration adéquates). Les informations contenues dans cette fiche éclairent l'étendue des usages médicinaux de la lavande mais elles ne peuvent en aucun cas être directement utilisées par le lecteur à des fins médicales. Son usage médicinal pourrait largement être développé : désinfection de bâtiments médicaux en dispersion atmosphérique, développement de médicamentation naturelle et saine.
 

 
La lavande vraie est aujourd'hui cultivée en petite quantité parce qu'elle n 'a pas un rendement en huile essentielle très intéressant pour l'industrie de la parfumerie (le lavandin est de ce strict point de vue plus intéressant). Par contre, les propriétés thérapeutiques de l'huile essentielle de lavande vraie sont excellentes. Pour les producteurs de lavande, la relance économique de la filière pourrait passer par une plus grande utilisation de la plante en pharmacie et phytothérapie. Cela répondrait aux attentes de plus en plus marquées des consommateurs cherchant à entretenir leur santé en utilisant des produits naturels et sains.






Revenir en haut
MSN
Eowyn

Sorcier(e)

Hors ligne


Inscrit le: 23 Nov 2007
Messages: 1 303
Localisation: Aubure

MessagePosté le: Dim 5 Oct - 16:16 (2008)    Sujet du message: L,histoire de la Lavande Répondre en citant

je vais me mettre a la lavande



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
DouceIsa

Fondatrice

Hors ligne


Inscrit le: 17 Nov 2007
Messages: 5 644
Localisation: Dans ma Tour

MessagePosté le: Lun 6 Oct - 04:36 (2008)    Sujet du message: L,histoire de la Lavande Répondre en citant

Oui ma belle excellente idée moi j,en aie toujours chez moi en huile essentiel surtout

mais j'achète a l'occasion certain produit a la lavande aussi

c'est impressionnant de savoir toute les possibilitées de cette plante quand même

BISOU1



Revenir en haut
MSN
spider

Administrateur

Hors ligne


Inscrit le: 05 Déc 2007
Messages: 3 081
Localisation: un claquement de doigts et je suis la

MessagePosté le: Mar 7 Oct - 10:30 (2008)    Sujet du message: L,histoire de la Lavande Répondre en citant

je ne savais pas que la lavande pouvait être aussi utile 





Revenir en haut
Contenu Sponsorisé







MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:34 (2016)    Sujet du message: L,histoire de la Lavande

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Chateau aux mysteres Index du Forum -> L'Escalier magique -> Le 1er palier -> Les Herbes et les plantes
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Template :: RPG
Produit par :: Oyo
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures